Politique

Avec l’ouverture de leurs consulats à Laâyoune…Les émirats Arabes Unis et la Jordanie confirment leurs positions constantes dans le soutien de l’intégrité territoriale du Maroc


Sur le chemin de son frère, le prince héritier d’Abu Dhabi, Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, le Roi de Jordanie Abdallah II a déclaré, hier jeudi, la volonté de son pays d’ouvrir son consulat à la ville de Laâyoune au Sahara marocain, lors d’un appel téléphonique avec son frère, le Roi Mohammed VI, Roi du Royaume du Maroc.

De ce fait, le Roi Abdallah II a confirmé le soutien total de la Jordanie du Royaume frère du Maroc dans les procédures ordonnées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour assurer une autre fois la sécuriser de la circulation des mouvements civils et commerciaux dans la région de Guerguerat au Sahara marocain, en affirmant la position consistant de son pays pour soutenir l’intégrité territoriale du Maroc, et soutenir ainsi les efforts pour arriver à une solution politique du problème du Sahara marocain conformément aux décisions de légitimité internationales adéquates.

La décision de Jordanie intervient après un jour de la tenue du sommet tripartite à Abu Dhabi, qui a réuni Cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, prince héritier d’Abu Dhabi, le Roi Abdallah II, Roi de Jordanie, et le Roi Hamad ben Isa Al Khalifa, Roi de Royaume du Bahreïn. Cette décision est en fait une démarche similaire à celle des Emirats Arabes Unis (EAU), qui a été annoncée vers la fin du mois dernier, lorsque les EAU ont décidé d’ouvrir un consulat général à la ville de Laâyoune qui constitue la plus grande ville du Sahara au sud du Maroc, pour être le premier consulat arabe à Laâyoune.

Cela affirme la position ferme et constante des EAU dans le soutien au Royaume du Maroc, et une preuve d’affection sincère et réciproque entre les deux pays frères. Cette démarche s’inscrit également dans le cadre des relations fructueuses de coopération et de solidarité effective entre le Royaume du Maroc et les Emirats Arabes Unis, et un fort soutien à l’intégrité territoriale du Maroc sur cette partie dans son territoire, notamment que les EAU ont participé à la «Marche verte», selon laquelle le Maroc a récupéré le Sahara de l’occupation espagnol, en novembre 1975.

Dans le même contexte, le professeur et l’analyste politique, Karim Ayesh, a relaté que cette démarche intensifie la puissance et la crédibilité de la position marocaine au niveau international à propos du conflit autour du Sahara marocain et affaiblit l’hypothèse séparatiste adoptée par les milices armées et ceux qui les soutiennent, d’après ce que Al-Ain Al-Ekhbariya a rapporté.

En outre, le nombre des consulats diplomatiques ouverts jusqu’à présent dans les villes de Laâyoune et de Dakhla (la deuxième plus grande ville du Sahara) a atteint 15. Ill faut noter également que les pays qui ont ouvert leurs consulats à Laâyoune (8 pays) et sont: La République-Unie des Comores (18 décembre 2019), le Gabon (17 janvier 2020), Sao Tomé-et-Principe (23 janvier 2020), l’Afrique centrale (23 janvier) 2020), la Côte d’Ivoire (18 février 2020), le Burundi (28 février 2020), la Zambie (27 octobre 2020) et le Royaume d’Eswatini (27 octobre 2020).

Alors que les pays africains qui ont ouvert des consulats généraux dans la ville de Dakhla (7 pays), sont: Gambie (7 janvier 2020), Guinée Conakry (17 janvier 2020), Djibouti (28 février 2020), Liberia (12 mars 2020), Burkina Faso. , Guinée équatoriale, Guinée-Bissau (23 octobre 2020).

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page