L'Europe

Belgique : Un diplomate iranien est condamné après avoir planifié une attaque


Une peine de 20 ans de prison a été demandée contre un diplomate iranien, devant le tribunal correctionnel d’Anvers (Belgique), après qu’il a été accusé d’avoir planifié un attentat contre un rassemblement d’opposants au régime de Téhéran, en 2018 près de Paris.

C’est Assadollah Assadi, qui a 48 ans, avait été en poste à l’ambassade d’Iran à Vienne au moment des évènements, et qui doit répondre de tentatives d’assassinat à caractère terroriste et participation aux activités d’un groupement terroriste.

En effet, cet agent du ministère iranien du Renseignement agissant sous couverture diplomatique est le coordinateur de ce projet terroriste et il doit être condamné à la peine maximale attendue pour ces violations, selon le parquet fédéral belge.

Alors que des peines entre 15 et 18 ans ont été requises contre ses trois compagnons présumés, et après les séances de la défense, attendues jeudi prochain, le tribunal pourrait garder son jugement.

En outre, cet affaire qui incluse l’espionnage et le terrorisme, a provoqué des tensions entre Téhéran et plusieurs capitales européennes.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page