Médias

Un rapport sur les droits de l’homme révèle les grandes violations des Houthis à Dhamar


L’organisation yéménite des droits de l’homme « Musawa » a documenté dans un rapport
2313 violations commises par la milice rebelle Houthi en 2020
contre des civils dans le gouvernorat de Dhamar dans le centre du pays,
Les violations commises ont été réparties entre individuelles et collectives,
et des attaques contre les propriétés publiques et privées
Le rapport a également documenté 874 cas de violation
qui ont été répartis entre 16 cas de meurtre avec intention et 3 cas de torture à mort
avec 28 cas de blessures et de tentatives de meurtre
de plus, 9 cas d’exécutions hors du cadre de la loi
et 94 cas de torture dans les prisons,
41 cas d’offensive contre l’intégrité physique
et 5 cas de viol et de prostitution forcée
Alors que les cas de détention arbitraire dans le gouvernorat ont atteint 426
En outre, le rapport a montré 1179 cas de violations massives
qui ont été réparties en 420 cas d’utilisation d’objets culturels et religieux historiques
pour consacrer et distribuer le discours raciste des Houthis et l’utiliser pour la mobilisation et le recrutement
de plus de 24 cas d’agression contre des établissements d’enseignement
et 32 cas de vol de secours et d’empêcher le travail des organisations
et 408 cas de privation des détenus de leurs droits dans les centres de détention et les prisons
Le rapport a ainsi documenté 313 cas de recrutement d’enfants dans le gouvernorat
avec 259 cas d’attaques contre des propriétés publiques et privées
qui ont été réparties entre 18 cas d’attaque de villages
et 42 cas d’assaut de maisons et 7 cas de vol de maisons
L’organisation Musawa confirme que les crimes dans son rapport
n’incluent pas toutes les violations des Houthis
ils incluaient des violations dont ses équipes sur le terrain atteignent justes ses victimes

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page