Santé

Sanofi étudie la possibilité de produire les vaccins anti-Covid des laboratoires BioNTech et Janssen


La ministre déléguée à l’Industrie Agnès Pannier-Runacher, a indiqué ce vendredi que le groupe pharmaceutique français Sanofi et le gouvernement étudient la possibilité d’utiliser ses chaînes de production afin de produire les vaccins anti-Covid des laboratoires BioNTech et Janssen.

Il faut indiquer que Sanofi travaille au développement de deux vaccins anti-Covid, cependant il ne sera pas en mesure d’en proposer un avant la fin 2021.

Sanofi a informé l’AFP, sans indiqué aucun nom de laboratoire qu’il évalue en particulier la faisabilité technique d’effectuer temporairement certaines étapes de fabrication pour soutenir d’autres fabricants de vaccins Covid-19, en ajoutant qu’il s’agissait à ce stade d’une réflexion encore très préliminaire.

En fait, il s’agit aussi de savoir en combien de temps peuvent-ils développer cette fabrication, alors que les transferts de technologie devraient être faits en trois à cinq mois pour le remplissage des doses plus encore quelques mois pour la partie principe actif, contre 12 à 18 mois en temps normal.

Pour faire face aux critiques émises contre Sanofi, qui est accusé d’être en retard sur ses concurrents, la ministre a voulu casser une légende urbaine, en disant : Sanofi devait livrer au mois de juillet (…), ils ont trois mois de retard, comme d’autres vaccins aujourd’hui, en indiquant que même avec ce retard, produire un vaccin dans ces délais est déjà une performance extraordinaire.

De son côté, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué ce vendredi sur franceinfo que ces vaccins produits sur le territoire français vont entrer dans le quota de vaccins commandés par l’Europe et distribués à la France en fonction de sa population, donc ils ne s’ajouteront donc pas à sa quote-part.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page