Politique

L’organisation des Frères et l’Application du Club House


Avec l’émergence et la diffusion de l’application vocale du « Club House », les éléments de l’organisation terroriste des Frères ont commencé à se propager et à s’étendre à des fins criminelles.

Les Frères parient sur l’application vocale Club House pour revenir à la scène politique égyptienne et arabe après que l’application ait donné à ses éléments l’occasion de remettre leur projet en question et de prétendre qu’il était encore présent et actif.

Le système de base de Clube House ne s’appuie que sur la voix, ce qui le rend comme un appel collectif, plutôt que sur des publications visuelles ou textuelles dont dépendent les médias sociaux comme Facebook, Twitter et Instagram.

Au cours des dernières semaines, l’application a réussi à attirer de plus en plus de personnalités des médias sociaux, où seuls les utilisateurs d’Yvonne peuvent y accéder en acceptant une invitation à se joindre à des salles virtuelles pour des débats sur différents sujets.

Aile politique

Le Dr. Adel Abdusadek, Président du Programme d’études sur la société numérique du Centre d’études politiques et stratégiques d’Al-Ahram, a déclaré dans un entretien avec Al-Ahram News que l’opposition informelle, en particulier les Frères ou d’autres organisations terroristes comme Daesh et Al Qaeda, cherchait toujours des applications que les jeunes accepteraient de venir et de se répandre, contrairement à Riposter : « L’organisation s’efforce de trouver un nouvel auditoire qui s’efforce d’investir dans l’esprit et l’organisation après les pertes subies par suite de la vigilance de sécurité ».

L’expert a expliqué au Centre Al-Ahram que l’aile politique des éléments d’Al-Ahram se trouvait de plus en plus sur la plateforme Club House pour recruter de nouveaux éléments, en utilisant la méthode souple d’attraction et de persuasion, afin de tenter de les utiliser ensuite pour mettre en oeuvre le projet d’organisation subversive et ses objectifs liés à la violence et au terrorisme contre l’État.

Discours libéral

En se servant de la nouvelle application, Abdusadek a déclaré : « Les tactiques des éléments des Frères, qui sont orientées vers l’application, se fondent sur le discours libéral, ouvert à l’autre, et prétendent qu’ils s’efforcent de faire évoluer la démocratie en Égypte, tout en luttant contre l’injustice et la pauvreté et en tentant de montrer qu’ils sont les artisans des problèmes et des crises de la société, et donc de rechercher une société meilleure ».

Le Président du Programme d’études sur la société numérique a souligné que « les Frères essaient de se reproduire dans la rue égyptienne en utilisant ces applications, ou en se servant de certaines visions négatives des politiques gouvernementales récentes ».

Influence intellectuelle

Abdusadek a estimé que ces organisations visaient à tenter d’influencer les mentalités et les idées, puis à influencer le comportement en attirant de nouveaux éléments pour l’activité de ces groupes armés qui pourraient se déplacer sur le terrain et pas seulement les applications numériques.

Il a souligné que les Frères n’avaient pas réussi à atteindre leurs objectifs par le biais de la plateforme Club House ou d’autres, tout en réduisant leur influence sur la nouvelle application, et a déclaré : « Les Frères ont échoué lamentablement à produire un modèle de gouvernement communautaire en Égypte; ainsi, tenter de se reconstituer en tant qu’élite dirigeante ou en tant que puissance se heurterait à un rejet massif de la population ».

Il a continué : « Le peuple est devenu très conscient de la réalité de l’organisation et des plans des Frères après l’échec de leur expérience de gouvernement, et l’homme de la rue a compris que le groupe ne se considérait pas comme une partie du pays, mais qu’une partie d’un monde plus vaste ne reconnaissait pas les frontières nationales et qu’un instrument d’un projet régional était en cours de réalisation du nouveau projet ottoman du Président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Il a évoqué d’autres facteurs, notamment l’évolution de la structure législative dans la lutte contre le terrorisme dans de nombreux pays, le développement de la connaissance culturelle du public sur les plates-formes de médias sociaux, ainsi que les atteintes à la sécurité sur le terrain subies par des groupes extrémistes comme l’EIIL en Syrie et en Irak, qui ont entraîné une régression intellectuelle et une tentative de le reproduire.

Il a également souligné que le retour à la vie des Frères se heurtait à de graves difficultés au niveau de la population et de la vie politique.

A propos de la meilleure manière de contrer les Frères dans la nouvelle application, il a déclaré : « Les idées du groupe et leur expérience négative de la société égyptienne doivent être réfutées, et il faut donc la force de la pensée et de l’opinion pour les exposer à l’opinion publique.

Il a montré qu’il fallait tirer parti des discussions et des dialogues dans la nouvelle application du modèle de développement et d’infrastructure mené par l’État égyptien sur les plans politique, économique, du développement et de l’infrastructure : « Nous disposons d’un modèle de développement qui est un modèle à suivre pour les États de la région ».

Il a été noté qu’il existait actuellement des écarts entre la réglementation internationale des Frères d’une part, et les branches de la Communauté mondiale d’autre part, ainsi que le fossé qui existe actuellement entre les jeunes de la Communauté et les dirigeants.

Les groupes extrémistes ont eu recours à des applications secrètes et à l’Internet profond, après que des entreprises comme Facebook et Twitter se sont mises à développer leurs politiques de manière à supprimer les contenus violents et extrémistes, parallèlement à des mesures concrètes prises par l’Union européenne pour imposer des sanctions et des amendes aux sociétés de médias sociaux qui ont renoncé à la suppression de contenus extrémistes et violents.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page