Iran

Le régime iranien continue d’exécuter des sunnites


Le régime du Guide suprême iranien Ali Khamenei continu sa politique d’exécution, en visant les minorités politiques et religieuses en Iran, les sunnites notamment, ainsi que les opposants politiques comme moyen d’assassiner tout soulèvement contre le régime des turbans. Ce qui a divulgué les appels du régime iranien à l’unité islamique et à la protection des opprimés sur terre, alors que ce régime exerce les formes les plus effrayantes d’injustice contre les sunnites d’Iran. 

En effet, la justice de la province du Sistan-Balouchistan, dans le sud-est du pays, a déclaré l’exécution de Hassan Dahwari, Elias Qalandar Zahi et Amid Mahmud Zahi, à Zahedan, dimanche matin 3 janvier. Ils sont des trois citoyens qui étaient emprisonnés dans les régions de Khash et Sarawan de cette province. 

Ces détenus avaient été transférés à l’isolation, dans la prison de Zahedan, vendredi soir pour exécuter leurs condamnations à mort, bien que que la Campagne des militants baloutches ait alerté contre leur exécution. 

Il fallait indiquer que  le régime a exécuté, le 31 décembre 2020, trois autres prisonniers sunnites, Hamid Rast Bala, Kabir Sa’ad Jahani et Muhammad Ali Arayesh, après avoir accusé d’enfreint la loi dans la prison de Wakil Abad à Mashhad, dans le nord-est de l’Iran. Avant leur exécution, ils avaient passé cinq ans et demi d’emprisonnement et de torture. Alors Téhéran insiste de son négligence des normes internationales relatives aux droits de L’Homme.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page