Moyen-Orient

Chercheur politique sur les frères irakiens: Ils soutiennent le projet séfévide d’Iran


Les frères cherchent toujours à réaliser ses intérêts au profit de l’État national, ils n’intéressent que pour les bénéfices matériels et politiques qui servent généralement leur projet d’autonomisation dans la région arabe. Selon 24, c’est ce que le chercheur en sciences politiques, Amr Mostafa, a déclaré à propos de l’organisation des Frères musulmans qui se propage dans plusieurs pays arabes et occidentaux.

Mostafa a évoqué que la position des Frères irakiens sur les manifestations qui ont été trouvés dans tout l’État en raison de la détérioration des conditions économiques et de la domination séfévide iranienne sur les affaires intérieures, se traduirait par leur propre intérêt et leur obtention du plus grand nombre de bénéfices politiques, notamment que Téhéran représente un allié stratégique pour l’organisation terroriste durant son histoire.

Il a également expliqué que la position des frères sera déterminée au profit du projet iranien séfévide, qui s’étendre en général dans la région arabe, et reçoit le soutien direct de l’organisation des frères et de ses dirigeants, en soulignant que l’organisation est étroitement liée au projet État du Faqih, dont les frères ont envoyé, dans un avion privé, une délégation officielle dirigée par Youssef Nada , Secrétaire général de l’Organisation internationale à l’époque, pour féliciter Ayatollah Khomeini à propos du succès de la révolution iranienne en 1979.

Le chercheur en sciences politiques a ainsi indiqué que les relations iraniennes-frères s’étaient présentes et étendues depuis Hassan El-Banna, et que les références juridiques du régime des mollahs avaient traduit les livres de Sayyid Qutb et les considéraient comme une constitution intellectuelle pour leur projet, en addition des contacts suivis et intenses entre les deux parties. Ces contacts ont été divulgués, ces derniers jours, par les documents des renseignements iraniens qui avaient documenté des réunions entre les deux parties à l’intérieur de la Turquie durant des dernières années pour la coordination et la coopération à propos des actualités de la scène politique dans la région arabe et la région du Moyen-Orient.

Mostafa a souligné que les frères n’intéressent que de leurs propres intérêts vers la fin, et ils ne mettront pas dans leur intention l’État national auquel ils ne reconnaissent pas. En effet, ils sont entrés en Irak dans les chars américains lors de l’invasion américaine de l’Irak et de la chute de Bagdad. Il a ajouté que ce n’est pas quelque chose de nouveau pour les frères irakiens car ils l’ont fait avant les années soixante du siècle dernier quand Muhammad Mahmud al-Sawwaf, l’observateur général des Frères musulmans en Irak, a demandé au président Gamal Abdel Nasser d’armer les factions irakiennes et de préparer une armée soutenue par l’Iran, la Turquie et la Jordanie pour envahir Bagdad et renverser le régime irakien.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page